free counter
Sport

Les pneus des F1 ont surchauffé sous le soleil du Castellet

Les pneus des F1 ont surchauffé sous (...)

La chaleur du Castellet a permis aux pilotes de tester la surchauffe des gommes en suivant une autre monoplace. Les F1 2022 permettent en effet de se suivre de plus près, et avec un asphalte à plus de 50 degrés pour le Grand Prix de France, les pilotes ont dû composer avec une température plus difficile à gérer.

“C’était difficile. Nous avons fait de bons progrès avec les pneus cette année, surtout à l’arrière, mais lorsque vous vous battez de très près et que l’avant s’use naturellement avec l’aéro, nous avons vraiment du mal” a déclaré Russell.

“Il est très difficile de maintenir cette performance pendant un très long relais. Donc, comme je l’ai dit, je pense que nous avons fait de bons progrès, nous devons continuer à travailler sur les pneus.”

“Il faut continuer à les améliorer et leur permettre de se battre plus durement pendant plus longtemps. Par rapport à l’année dernière, nous avons fait de bons progrès dans un certain nombre de directions, mais nous devons continuer à progresser.”

Verstappen a eu le même problème derrière Leclerc

Max Verstappen a lui aussi subi ce problème de température des pneus : “Oui, sur une piste où les pneus sont de toute façon difficiles à gérer et avec cette chaleur, ils surchauffent quand vous essayez de suivre.”

“Vous pouviez voir que les premiers tours, j’étais clairement plus rapide mais je ne pouvais pas passer parce que dès que vous vous approchez, la température grimpe. Ce sont des choses sur lesquelles nous devons essayer de travailler. Globalement, les voitures sont beaucoup plus agréables à suivre par rapport aux années précédentes.”

“Elles ne sont pas radicalement sur-vireuses ou sous-vireuses, et au niveau des pneus, la surchauffe est moins problématique sur certains circuits. Mais ici, avec cette chaleur et la surface rugueuse, ainsi que les virages à grande vitesse, c’était un peu plus difficile.”

Hamilton était “seul” et n’a pas eu la même expérience

Deuxième de la course, Lewis Hamilton n’a pas pu confirmer ce ressenti, n’ayant pas lutté en piste pendant les 53 tours : “Je n’ai pas vraiment suivi quelqu’un. J’étais seul la plupart du temps donc ce n’était pas un problème pour moi.”

“Évidemment, [Verstappen et Russell] étaient plus dans une bataille mais en général, il fait très chaud ici en été. Et heureusement, les officiels nous ont donné un peu plus de temps après la course pour nous rafraîchir, ce qui est une première, donc merci à vous.”

Hamilton loue les nouvelles monoplaces mais regrette un certain statu quo dans les forces en présence : “Je pense que le changement de règlement a été positif à bien des égards, mais il n’a pas nécessairement changé la hiérarchie en tant que tel.”

“Si vous regardez, il y a toujours eu deux équipes en tête et un écart au milieu du peloton. Et même avec ces nouvelles règles, on voit la même chose. Donc j’espère que les règles vont encore progresser, et que les équipes pourront être un peu plus proches.”

Read More

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker